Les cours sont dédiés uniquement aux pratiquants confirmés et aux  anciens élèves. ils sont intimement liés à la pratique traditionnelle du KUNG-FU SHAOLIN 

Comme une mise en application martiale de la technique traditionnelle enseignée en KUNG-FU   la Sanda est actuellement l’une des deux grandes formes de compétition sportive en wushu (arts martiaux chinois) avec les Taolus (formes codifiées)

On peut considérer cette boxe comme un système très complet techniquement .En effet, la pratique de la Sanda (libre ou compétition) est l’un des meilleurs moyens à la disposition des pratiquants pour confronter leurs techniques à l’épreuve de vérité lors d’un combat.

Chaque combattant porte un short et un T-shirt, les chaussures sont interdites. Les protections indispensables pour les compétitions amateurs sont : un casque, des gants, des protections pour tibias et pieds, une coquille (pour les parties génitales), un plastron, un soutien gorge avec coquille pour les femmes.

Coups autorisés

Coups de pieds en tous genres au corps, dans les jambes, au visage, coups de poings ou mains au visage ou au corps, balayages avant ou arrière, projections à une ou deux mains

Coups interdits

Coups (de pieds ou de poing) derrière la tête, au cou, aux articulations et à la colonne vertébrale, attaques avec la tête, le genou, le coude, techniques de luxations, attaques au sol contre l’adversaire, Les coups interdits en compétition sont tout simplement les plus dangereux enseignée en Kung-fu Shaolin

Temps de combat

Selon les règles en œuvre, la durée du combat varie de 2 à 5 rounds de 2 minutes. Un arbitre se trouve sur l’aire de combat, quatre autres sont répartis autour afin de comptabiliser les points. Le combat se gagne par KO, abandon ou par les points.

L’aire de combat : sur le modèle des Lei Tai, la plate forme doit faire 8m² (8 sur 8) et être surélevée de 60 cm.

Retrouvez l’actualité Sanda ainsi que de l’ensemble des disciplines de l’ILAM sur :

FacebookInstagramYoutube